Quelques grammes d’Insta…
#4

De la faille ouverte montait un doute suintant, l’homme reposa ses sourcils, concentrés sur la ride du lion, se demandant si une faille doit être comblée ou creusée.

L’enfant lointain avait peut-être enfin trouvé le chemin du sommeil. Il s’en remit à Montaigne « Si je danse, je danse, si je dors, je dors ».
Creusée, bien sûr, quitte à cicatrices. Mais le profond est là, accessible, forcément.

Il crut voir son enfant soupirer loin dans sa torpeur, il eut chaud, puis froid.
Puis chaud.

22 septembre 2021

[ Forêt de Pourrières, 16 août 2007 11:27 ]

3000px-0958-2-scaled.jpg

@didierditarmand

Partagez ces quelques grammes d'Insta, choisissez votre plateforme...

Commentez…