À propos de Armand T.

Né fin des années 50, père d'un enfant unique autiste de 29 ans, atypique avec de forts troubles de comportement (mon fils), en mode "survie" depuis 29 ans (nous, parents), humaniste darwinien depuis toujours (enfin, ça me parlait), glissant d'un anarchisme doucement éclairé à une misanthropie colérique, accessoirement graphiste concepteur, professionnel de la communication, enseignant de la même communication, photographe aussi, j'ai jalonné notre périple douloureux de plus de 60 000 photos.

FRAGMENT 4
Mi-fugue, mi-raison

Par |2021-04-22T16:56:15+01:0008 mars 2012|Origine, LibéBlog, Pas à pas, Fragments|

Au milieu des champs, d’un plateau encadré d’un cirque rocheux, le Foyer d’Émilien encore éclairé se fait doucement oublier dans la nuit. Comme un effet miroir entre deux marginalités, un champ dévolu aux gens du voyage jouxte la structure enclose... Eux sont libres, le temps est clément et ils ont fait un feu, en contrepoint des lumières des unités de vie d’autistes encore actives.

FRAGMENT 3
Un chiffre sur deux, tu seras père

Par |2021-04-22T16:54:38+01:0005 mars 2012|Origine, LibéBlog, Pas à pas, Fragments|

Le praticien a pris une voix monocorde, pour en masquer tout effet rhétorique, tout l’elocutio. J’hésite, beaucoup de chiffres me viennent à l’esprit ; huit cents kilomètres de rando avec mon fils par an, combien ça fait sur cette échelle ? Et neuf mille prises de vues, combien ça fait en stimuli ? Et 20 ans en minutes ? Et mon âge en kilo de stress ? On peut compter en Playmobil ? On peut rester binaire ?

FRAGMENT 1
Sans raison apparente

Par |2021-04-22T16:52:15+01:0028 février 2012|LibéBlog, Origine, En s'en remettant à l'horizon, À l'ombre du bestiaire, Pas à pas, Fragments|

Quelque part en novembre. Fenêtre ouverte, hiver encore trop doux. Les étourneaux sont à nouveau là, dans leur plumage de frimas... Je dois fermer la fenêtre ; mes doigts frisent les touches du clavier comme jamais ils n’ont hésité. Difficile de poser ce premier message, point d’ancrage entre vingt années d’autisme et peut-être encore vingt à venir...

Aller en haut